AUTHENTIQUE MAISON 'PERIGOURDINE' AVEC QUATRE CHAMBRES DONT L'UNE EST PROPOSEE EN APPARTEMENT TOUTE L'ANNEE

Binou est une authentique maison ‘perigourdine’ avec quatre chambres dont l’une est proposée en appartement toute l'année

La maison de Binou est située au milieu d’une campagne tranquille loin de la route. Le jardin spacieux vous permettra aussi de vous retirer dans des espaces tranquilles et calmes comme le jardin aux herbes ou la tonnelle, d’où vous pourrez admirer la campagne environnante et le coucher du soleil.

La piscine chauffée a l’énergie solaire maintient une température agréable de mai à octobre. L’eau non chlorée est légèrement saline. La profondeur de la piscine est de un mètre cinquante dans toute sa surface et permet donc à un adulte d’avoir pied partout. Un système de sécurité infrarouge est installé pour la protection des jeunes enfants.

 

La Maison

La grange et la maison datent du moyen age et furent restaures au XVIII ème. siècle. La maison est du style architectural typique de la Dordogne avec un toit pointu et des pignons. La restauration a conservé les murs à colombage, les pierres apparentes, les cheminées de grande taille et les éviers en pierre, tout en privilégiant le confort d’une maison moderne..

La chambre des invités, fraîche et aérée en été ainsi que les commodités sont situées au rez de chaussée de la maison avec un accès privé. De votre chambre vous pourrez accéder directement au jardin et à la piscine. La chambre peut recevoir un couple (un lit double) et un bébé. La salle de bain avec bain/douche et WC est à côté. Une petite cuisinette et pièce a vivre s'ouvre sur une terrasse privé a l’arrière de la maison.

La maison est située à deux kilomètres de Villeréal, une bastide du treizième siècle animée et très bien conservée avec tous les services. Pour plus d’information sur Villeréal, Issigeac, la Dordogne et la vallée du Lot, voir la page ‘Les Environs’.

 

Tarifs et disponibilités


Journeys, like artists, are born and not made. A thousand differing circumstances contribute to them, few of them willed or determined by the will --whatever we may think. 

Lawrence Durrell